Immeubles de grande hauteur et rehausses, végétalisation des villes et bâtiments, récupération d’énergie, villes du futur, mobilité et impact de mobilité des maisons éloignées, changements climatiques et bâtiments résilients, …

« Nous vivons dans un monde qui évolue de plus en plus vite grâce à la numérisation. Cela a également d’énormes conséquences pour nous dans notre secteur, car ces changements sont d’ordre sociologique. Ils changent vraiment le comportement des gens. On ne cherche plus à avoir une maison; on cherche un endroit pour dormir. Une fois que vous vous en rendez compte et que vous le combinez avec les autres problèmes de notre secteur, la rareté des matériaux et la rareté de la mobilité, vous vous rendez compte que vous devez fabriquer un produit différent. »

Wim Straetmans, Kairos
  • KEYNOTE LUK PEETERS (17 septembre 2020 17h – 18h) – en anglais avec traduction simultanée vers le FR et le NL

    Cohésion sociale, espaces multifonctionnels, densité

    La transformation résiliente des villes repose sur des stratégies de cohésion sociale qui sont développées en parallèle avec le design. Ces stratégies aident les gens à apprendre à partager l’espace de manière différente et à développer de nouveaux types de relations avec l’environnement bâti et entre eux, d’autant plus que les concepteurs créent des espaces plus multifonctionnels. Une cohésion réussie nécessite également une variété/diversité de modèles pouvant fonctionner sur les plans pratique, logistique, environnemental et social. Les espaces multi-usages nécessitent des techniques et des stratégies ainsi qu’un processus de conception intelligent qui crée une fusion de fonctions. Les techniques de construction, telles que la construction circulaire, les permis et la législation adaptatifs ont l’occasion d’améliorer la transformation résiliente de la ville, car la conception, le phasage et l’exécution des innovations reposent sur la politique juridique et les procédures d’autorisation qui peuvent soit faciliter avec succès de vraies transformations, soit en empêcher la construction.

    Innovation en matière de mobilité et hubs multimodaux scalaires

    Connecter les personnes conduit à offrir des options de mobilité durable dans les zones urbaines, suburbaines et rurales. La micromobilité, la mobilité en tant que service et les hubs multimodaux scalaires fournissent un cadre de points de connexion et des déplacements efficaces à travers les densités. La conception de la mobilité et la densification stratégique peuvent initier un nouveau cadre et un ensemble de priorités pour la planification résidentielle dans la périphérie de la ville, ainsi que de nouveaux modèles d’efficacité commerciale, permettant des stratégies pour un meilleur rendement spatial.

    Relatabilité de la technologie et de la conception

    Le modernisme a créé une abstraction de l’environnement bâti qui a perdu le public. Les nouvelles technologies ont la responsabilité de créer des environnements compatibles. L’efficacité des matériaux dans la production peut combiner une plus grande relatabilité avec des caractéristiques de performance qui sont facilement récupérables ou démontables. Le design a la possibilité d’apporter des changements. L’esthétique du design remplit de nombreuses fonctions importantes, et les soi-disant «bâtiments fonctionnels» doivent être honorés afin de diminuer l’abstraction et de créer des liens et un attrait attractif.

  • SESSION DE TRAVAIL avec Table ronde (23 septembre 2020 17h – 20h) – en néerlandais et français avec traduction simultanée

    Le keynote de Luk Peeters du 17 septembre 2020, est suivi d’un table ronde qui peut être suivie en direct via ZOOM. Le public a l’opportunité de participer aux discussions via le fonction chat.

Présentation (FR sous-titrée)

Rapport journalistique

Table ronde

Chair
Wim STRAETMANS
À Kairos (élaboration de projets et de plans), W. Straetmans a été nommé directeur exécutif. Wim Straetmans a rejoint BAM en 2007. Jusqu’à récemment, il était directeur général d’Immo BAM nv. BAM Belgium a regroupé les activités immobilières de Kairos et Immo BAM sous le nom de Kairos.
Co-Chair
Celine GOFFAUX
Responsable du développement des entreprises et de l’innovation chez Cenaero. Sa mission consiste à développer l’activité et les collaborations de R&D avec des entreprises innovantes en faisant entrer la simulation et les technologies numériques connexes dans les phases de conception et d’exploitation d’un nouveau produit, procédé ou service.
Président Comité de Vision
Tom WILLEMEN
Tom est diplômé de la KU Leuven en 1998 en tant qu’ingénieur civil et est aujourd’hui PDG de Willemen Groep, un groupe de construction familial belge qui est à l’aise dans de nombreux segments du marché de la construction, tels que les bâtiments, le génie civil, la construction de routes, les techniques spéciales, les fondations et le développement de projets. . Willemen Groep est actif en Belgique, dans les pays voisins et au Maroc. L’entreprise compte 2 400 employés et réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 800 millions d’euros. Tom siège également à un certain nombre de conseils consultatifs et de conseils d’administration, y compris ceux de COPRO, Federal Insurance, ADEB-VBA, Dienstbetoon et il est président du comité de vision du CSTC. En plus de ses tâches opérationnelles, il s’intéresse principalement à l’innovation dans la construction et à la question de savoir comment la numérisation et les nouvelles technologies telles que les drones, les wearables, la réalité virtuelle et augmentée et l’IA peuvent aider les gens de la construction à réaliser des projets de construction mieux et plus efficacement.
Invited Keynote Speaker
Luk PEETERS
Luk Peeters est le cofondateur de l’ORG Permanent Modernity, une agence multidisciplinaire d’architecture et d’urbanisme dont les bureaux sont situés à Bruxelles et New York. Depuis 2007, il a développé un bureau de 35 employés qui a réalisé des projets retentissants tant au niveau national qu’à l’étranger. Il dirige le département d’architecture, actif en Belgique et également en Afrique (Malawi, Kinshasa, Ghana). Luk est titulaire d’un master en sciences de l’architecture (KULeuven) et d’un master en design urbain et aménagement du territoire (KULeuven & UGent).
Depuis 2000, il a acquis une vaste expérience internationale dans la conception de bâtiments et de sites de production durables. Avec l’ORG, il a franchi un cap supplémentaire en apportant la production à la ville et en la façonnant dans des structures intemporelles et flexibles. Il a conçu le plan directeur du site de l’Abattoir d’Anderlecht ainsi que du Foodmet, un bâtiment de marché emblématique où la production (avec la plus grande ferme urbaine aquaponique en toiture d’Europe), la transformation de viande et la vente sont réunies dans un même bâtiment. Par la suite, il a mené des travaux de recherche avec l’ORG dans des bâtiments très mixtes de production et d’habitation actuellement en construction à Bruxelles. Récemment l’ORG a présenté le site de Broeklin, le plus grand site circulaire de Belgique.
Animateur
Yves Martin
Yves MARTIN
Yves Martin est Ingénieur Civil en Construction et a rejoint le CSTC en 2000. Il est Coordinateur des Comités Techniques et Coordinateur Stratégie & Innovation du CSTC. Afin de garantir notre approche ‘bottom-up’, nos activités sont guidées par 14 Comités Techniques. Si 11 Comités Techniques représentent directement un métier de la construction et sont composés d’entrepreneurs et d’experts, les autres portent sur des sujets d’intérêt pour plusieurs métiers (sécurité incendie, smart & durable, BIM ,…).
Yves Martin était auparavant chef de département adjoint du Département Matériaux, Toitures et Façades et chef de la Division Façades, Toitures et Menuiserie. Sa spécialité est l’ingénierie de la sécurité incendie. Il est membre du Conseil supérieur de la sécurité incendie du Ministre de l’Intérieur en tant que représentant de la Confédération Construction et expert en sécurité incendie à la Commission de dérogation.
Rapporteur
Lisa Wastiels
Lisa WASTIELS
Lisa Wastiels a étudié à l’Université Libre de Bruxelles et à l’Université Harvard et a obtenu le titre de docteur ingénieur-architecte en 2010. Elle est active au CSTC depuis 2011 et y développe actuellement l’équipe qui travaille sur la performance environnementale des bâtiments. Ses recherches et intérêts portent sur les aspects sociaux et écologiques de la construction durable, avec un focus sur des thèmes tels que l’analyse du cycle de vie (ACV), les émissions de CO2, l’efficacité des matériaux, le vieillissement, l’adaptabilité, les systèmes innovants, ….

Thème 1 : Urbanisation

La croissance démographique, l’immigration et les problèmes de mobilité nous conduisent de plus en plus nombreux vers les villes… D’ici 2050, le nombre de personnes vivant dans les villes doublera. L’urbanisation est l’une des plus grandes transformations du XXIe siècle.
Il n’y a qu’une seule solution: il faut construire encore davantage en hauteur et une approche de quartier intégrée est impérative. Ou la densification urbaine ne signifie-t-elle pas nécessairement des immeubles de grandes hauteurs?
La ville doit devenir autosuffisante et subvenir à ses propres besoins alimentaires. Les bâtiments deviennent autonomes et multifonctionnels. La tendance n’est plus « d’avoir» mais « de partager» (co-working, co-housing, …). Nous évoluons vers ‘Everything as a service’.





Thème 2 : Changement climatique et résilience urbaine

Le changement climatique provoque notamment des ilots de chaleur dans les centres urbains et des problèmes d’eau (sécheresse et augmentation de la consommation d’eau, augmentation du pic des précipitations, élévation du niveau de la mer avec inondations ou tempêtes).
Comme les autres pays, la Belgique publie des plans d’actions contre le réchauffement climatique. Ces plans sont des compilations d’actions fédérales et régionales. Ils comportent un volet ‘atténuation du changement climatique’ que le secteur de la construction connait bien, puisqu’on y retrouve toutes les actions liées à la PEB et à la rénovation énergétique des bâtiments. A côté de cette priorité, il existe aussi un volet ‘adaptation au changement climatique’. Quelles stratégies et mesures urbanistes devons-nous prendre contre le changement climatique? Comment construire nos villes et nos bâtiments adaptés aux conditions climatiques de demain?




Panel
IMEC City of Things Smart City
ORGPERMOD
Thomas & Piron Bâtiment


Pour faire face à l’évolution démographique et au réchauffement climatique, les villes et les quartiers doivent évoluer. L’urbanisme de demain consistera probablement à reprendre des concepts qui existent déjà, comme les Smart Cities/Districts, les éco-quartiers et la notion de Communs. Les développeurs et services d’urbanisme devront réussir à les combiner en bonne intelligence. Ces principes sont selon moi basés sur quatre piliers : la qualité de vie, le partage de ressources et/ou de services, l’environnement durable et les nouvelles technologies.

OESO-OCDE, ex EY


Maarten estime que la Flandre devrait démolir des maisons massivement désuètes pour faire place à des villes plus vivables et plus économes en énergie.

TML Transport Mobility Leuven


Les nouvelles technologies telles que MaaS, les villes numériques, la gestion intelligente du trafic,… ne nécessitent pas seulement des partenariats intelligents, mais doivent également avoir un œil sur l'inclusion de tous les individus de notre société.

ULG Liège
Bureau Bogdan & Van Broeck, ex Vlaamse Bouwmeester


The building sector has the responsibility, the skills, and the position to operate in the vanguard of a fundamental transition process towards a more sustainable and a lot smaller land use by mankind. The collapse of the global ecosystem involves more than the problem of emissions and climate change: global solidarity, reducing birth rate in poor countries, a new economical and agricultural system, a post growth model, and the rewilding of half of the planet will all together be necessary vectors to reach a future that is sustainable on long term for all life forms.

BEFIMMO sa/nv
Horticultural Research Centre


Le besoin de verdir notre environnement de vie et de travail densément bâti est plus grand que jamais. Des plantes et des arbres bien choisis pour des emplacements spécifiques garantissent une verdure magnifique, fonctionnelle et nécessitant peu d'entretien à chaque emplacement. L'interaction entre les plantes autour, sur et dans les bâtiments crée un environnement agréable. Dans les grands et petits projets, la qualité de la culture et de la plantation est essentielle pour des projets solides qui restent beaux pendant des décennies.

Studiebureau Boydens NV
TS-CONSTRUCT

Questions transversales pour les 2 thèmes

1. Quel est l’impact de ces scénarios futurs sur les entrepreneurs / le secteur de la construction et quel est l’impact sur la chaîne de valeur?
2. Quelles sont nos forces en Belgique ou quelles devraient être nos forces pour faire face à ces scénarios.
3. Quelles sont les conditions de réussite, c’est-à-dire quelles sont les conditions préalables nécessaires pour que le secteur de la construction réussisse à relever ces défis et saisir ces opportunités ? Et quelles mesures de soutien et d’incitation (pour les prochaines décennies) sont nécessaires ?
4. Qu’en est-il du caractère abordable de la construction dans ces scénarios futurs? L’abordabilité couvre les problèmes financiers (le client peut-il toujours payer cela de manière raisonnable?) et les problèmes écologiques (CO2, matériaux, espace disponible,…).
City & buildings tranformation

Événement organisé dans le cadre du Comité de vision du CSTC en collaboration avec

Evénément organisé dans le cadre du Comité de vision du CSTC en collaboration avec :